Tags et Filtres

Résultats de la recherche

5 résultat(s) trouvé(s) Trier par
  1. New simulated weightlessness study- CNES and MEDES further understanding of the physiological effects of microgravity

    Date de publication:

    20 Février 2019

    Right now and until 29 March 2019, 20 volunteers are taking part in a new study into simulated weightlessness using the innovative method of dry immersion. Led by CNES and conducted at its MEDES space clinic, based at Rangueil Hospital in Toulouse, the study aims to simulate the effects of weightlessness on the human body. It will, in particular, enable us to further our understanding of specific physiological mechanisms and thereby improve conditions for astronauts during manned spaceflights.

    Tags associés:

  2. Nouvelle étude de simulation d’impesanteur- Le CNES et MEDES approfondissent la connaissance des mécanismes physiologiques sous microgravité

    Date de publication:

    20 Février 2019

    En ce moment et jusqu’au 29 mars 2019, 20 volontaires participent à une nouvelle étude de simulation de l’impesanteur utilisant la méthode originale de l’immersion sèche. Cette étude, menée par le CNES et réalisée dans les locaux de la Clinique Spatiale de MEDES (Institut de médecine et de physiologie spatiale), filiale du CNES, sur le site du CHU Rangueil à Toulouse, a pour objectif de simuler au sol les effets de l’impesanteur sur le corps humain. Elle permettra notamment d’approfondir la connaissance de certains mécanismes physiologiques pour améliorer les conditions des astronautes durant les vols habités.

    Tags associés:

  3. Avec « Cocktail », le CNES et le MEDES poursuivent les études sur les effets de l’impesanteur sur le corps humain

    Date de publication:

    2 Mars 2017

    Baptisée « Cocktail », cette nouvelle étude teste une méthode de prévention destinée à atténuer les effets indésirables de l’impesanteur sur le corps humain, améliorer les performances des astronautes et préparer le retour sur Terre. Dirigée par le CNES et réalisée en partenariat avec l’ESA, elle a démarré à la clinique spatiale du MEDES (Institut de Médecine et Physiologie Spatiales) lors d’une campagne d’alitement « Bed rest » qui simule des conditions proches de celles rencontrées au cours des vols spatiaux. Les effets de l’impesanteur sur le corps humain pourront alors être étudiés.

    Tags associés:

  4. La physiologie humaine au CNES, une filière européenne d’excellence

    Date de publication:

    2 Novembre 2016

    En 1982, le premier vol de l’astronaute Jean-Loup Chrétien met en évidence le besoin de développement d’appareils destinés à l’étude de la physiologie humaine en microgravité. Le CNES se lance alors dans une spécialisation scientifique et technique dont il fera l’un de ses fleurons internationaux. En 1989, il crée MEDES*, centre d’opérations pour les astronautes français. Actuellement clinique spatiale, cet institut met à la disposition de la communauté scientifique des moyens de simulations de l’apesanteur (campagnes bedrest, bacs à immersion, centrifugeuse…). Suite à la sélection d’astronautes français, en 1993, le CNES crée le CADMOS.

    Tags associés:

  5. Faire avancer le spatial en gardant les pieds sur Terre

    Date de publication:

    20 Octobre 2016

    Appel à volontaires ! L'Institut de Médecine et de Physiologie Spatiales (MEDES) de Toulouse recherche 24 participants pour mener une étude de simulation d’impesanteur. D’une durée de 3 mois, de janvier à avril ou de septembre à décembre 2017, les inscriptions sont dès à présent ouvertes.

    Tags associés: